Un cadre du PDCI ”crache ” ses vérités au président Ouattara : “la Côte d’Ivoire investit mal… Nous sommes derniers en Afrique” | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Un cadre du PDCI ”crache ” ses vérités au président Ouattara : “la Côte d’Ivoire investit mal… Nous sommes derniers en Afrique”

Publicités

Un article de Abidjan4all.net a récemment mis en lumière les critiques acerbes formulées par le député de Bangolo et président du groupe parlementaire Pdci, Doho Simon, à l’égard de la gestion économique du président Alassane Ouattara.

Publicités

Lors d’une récente rencontre à l’Assemblée nationale avec le ministre du budget, Doho Simon n’a pas mâché ses mots, dénonçant vigoureusement la politique d’investissement menée par le gouvernement actuel.

Dès le début de son intervention, l’honorable Doho Simon a exprimé son désaccord avec la manière dont l’État de Côte d’Ivoire mène ses investissements. Il a critiqué ouvertement les choix budgétaires axés sur des projets de prestige, notamment la construction de ponts, au détriment du développement économique et social du pays. Selon lui, cette approche conduit à une détérioration de la situation économique, accentuée par un taux de pauvreté alarmant dans certaines régions du pays, telles que l’ouest, le nord et l’est, où il atteint respectivement 62 %, 60 % et plus.

Ses propos :

“L’État de Côte d’Ivoire investit mal et nous allons le dire”, dénonce t il d’entrée, condamnant les nombreux investissements de prestige dans lesquels le gouvernement se complaît, notamment les ponts. Pour le député, le pays sombre dans la pauvreté pendant que l’État célèbre les ponts et l’électricité. “… Le taux de pauvreté est à 62% à l’ouest, 60% au nord et à l’est et plus”, révèle le président du groupe parlementaire Pdci. Mais il ne s’est pas arrêté à là. Il s’est également attaqué aux systèmes éducatif et sanitaire. “En matière de système éducatif, nous sommes les derniers en Afrique subsaharienne. En matière de santé également, nous sommes aussi dernier en Afrique subsaharienne. Et c’est le Pnd qui le dit”, dévoile t il. Pour lui donc, la Côte d’Ivoire est riche, mais elle dépense mal. “La Côte d’Ivoire est riche mais elle dépense mal”, insiste Simon Doho.

Publicité

Le député de Bangolo n’a pas limité ses critiques à la seule politique d’investissement. Il a également pointé du doigt les lacunes dans les domaines de l’éducation et de la santé. Selon ses dires, la Côte d’Ivoire se classe en dernière position en Afrique subsaharienne en termes de système éducatif et de système de santé. Ces constats, tirés du Plan National de Développement (PND), sont pour lui une preuve flagrante que le pays ne parvient pas à optimiser ses ressources malgré sa richesse potentielle.

Publicité

Doho Simon a souligné que la richesse de la Côte d’Ivoire ne se traduit pas par une amélioration significative du bien-être de ses citoyens. Il a insisté sur la nécessité d’une meilleure gestion des investissements et d’une plus grande discipline budgétaire pour garantir le développement durable du pays. Pour lui, il est impératif de mettre de l’argent de côté afin de mieux encadrer les citoyens et de favoriser l’évolution des secteurs clés tels que l’éducation, la santé et l’économie.

Annonce
Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!