Un chef rebelle reconnu coupable de crime de guère par la CPI

La CPI a reconnu coupable l’ex-enfant soldat devenu chef rebelle en Ouganda
Cet ex-enfant soldat devenu chef rebelle et reconnu coupable de crimes de guerre
La Cour pénale internationale a jugé coupable jeudi de crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Ouganda.   M. Dominic Ongwen, un ancien enfant soldat devenu commandant du groupe rebelle ougandais L’Armée de résistance du Seigneur (LRA).

M. Dominic Ongwen, 45 ans, a été reconnu coupable de 61 chefs d’accusation, dont celui de grossesse forcée qui n’avait jusqu’à présent jamais été prononcé par la CPI.

Selon le tribunal, M. Ongwen a ordonné au début des années 2000 des attaques contre des camps de réfugiés, alors qu’il était l’un des commandants de la LRA, dirigée alors par le fugitif Joseph Kony et qui a mené une guerre brutale en Ouganda et dans trois autres pays afin d’établir un Etat basé sur les dix commandements de la Bible.
Selon le tribunal, “Sa culpabilité a été établie au-delà de tout doute raisonnable”, a déclaré le président de la cour Bertram Schmitt, prononçant le verdict à l’encontre de Dominic Ongwen, surnommé la “fourmi blanche”, jugé notamment pour meurtre, viol, esclavage sexuel et conscription d’enfants soldats.
Dominic Ongwen a nié l’ensemble des accusations “au nom de Dieu” et ses avocats avaient plaidé l’acquittement, soulignant qu’il avait lui-même été victime de la brutalité du groupe rebelle qui l’avait enlevé à l’âge d’environ neuf ans.
“La chambre est consciente qu’il a beaucoup souffert”, a déclaré le juge Schmitt. “Cependant, il s’agit dans cette affaire de crimes commis par Dominic Ongwen en tant qu’adulte responsable et commandant de l’Armée de résistance du Seigneur.”
“La chambre n’a pas trouvé de preuves confirmant l’affirmation de la défense selon laquelle il souffrait d’une maladie mentale ou qu’il avait commis ces crimes sous la contrainte”, a déclaré Bertram Schmitt.
La Cour doit prononcer la peine de M. Ongwen à une date ultérieure. Il encourt la perpétuité.
– Des enfants “jetés dans des maisons en feu” –
Fondée il y a trois décennies par Joseph Kony, un. Comme quoi, l’histoire nous rattrape toujours!
Publicités