URGENT: AFFI NE SE TROUVE PAS A LA DST !

Suite à des rumeurs récurrentes relatives au décès du Président Pascal Affi N’guessan, des suites d’actes de tortures, notamment par électrocution, j’ai été saisi par de nombreuses personnalités politiques, nationales et internationales, des dirigeants d’organisation de défense des droits de l’homme, des chefs coutumiers ainsi que des guides religieux sur la réalité de ces allégations.

Pour l’heure, je ne suis pas en mesure de confirmer ou d’infirmer ces allégations. Le ministre de la securité de Côte d’Ivoire, le Général Vagondo, a annoncé hier, lors d’une interview sur RFI, que le président Affi était détenu à la DST.

Dès cette annonce, ses avocats s’y sont déférés en vue de le rencontrer. Il leur a été déclaré sur place que leur client n’y était pas.

Nous appelons les organisations des droits de l’homme, notamment la Commission Nationale des Droits de l’Homme, FIDH, Human Right Watch et Amnesty International de se joindre à toutes les voix autorisées en vue d’interpeller l’Etat de Côte d’Ivoire sur ses obligations en matière de respect de la dignité humaine et de le tenir pour responsable de toute atteinte à son intégrité physique ou morale.

Fait, à Abidjan le 8 octobre 2020Jean Bonin KOUADIO

Publicités