Urgent: Du nouveau dans l’affaire du viol impliquant le ministre KKB

Urgent: Du nouveau dans l’affaire du viol impliquant le ministre KKB
Dans l’affaire du viol impliquant le ministre de la réconciliation, le ministre ivoirien KKB, la
FIDHOP (Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie Politique) demande à la justice ivoirienne de trancher.

Voici le communiqué de la FIDHOP(Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie Politique).

 

 

Depuis quelques jours, une affaire scandaleuse et indigne de viol secoue la République de Côte d’Ivoire à travers les réseaux sociaux et la presse : il s’agit de dame Sophie D. qui accuse le Ministre Bertin K.K. de l’avoir violée.
La FIDHOP (la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie Politique) considère que cette affaire est extrêmement grave, dans les deux sens :
Si les faits attribués au Ministre étaient avérés, ce serait très grave pour le mis en cause, puisqu’il s’agirait de viol, qui est un crime sévèrement puni !
Mais si tout ceci n’était que mise en scène et mensonges, ce serait tout aussi grave, car la présumée victime aurait ainsi souillé la réputation d’une haute personnalité et porté atteinte à l’image de toute la République !

 

C’est pourquoi la FIDHOP en appelle à la diligence et à la transparence des Autorités, notamment de la Justice ivoirienne qui a été saisie par les deux parties, afin que la vérité soit sue et que justice soit rendue.
Fait à Abidjan, le 1er Octobre 2021
Dr BOGA SAKO GERVAIS
Président-Fondateur de la FIDHOP
Ecrivain-Essayiste.
Publicités

JN