Urgent: Hamed bakayoko indésirable en France?

Hamed Bakayoko serait indésirable en France, est très malade, et a été évacué d’urgence à Paris pour des soins adapté, mais depuis quelques temps, le premier ministre semble être indésirable pour les Français.

Hamed bakayoko indésirable pour les Français?

Si cette évacuation vers l’Hexagone est source d’espérance pour les Ivoiriens qui espèrent du reste que leur Premier ministre recouvre la santé au plus vite, ce n’est pas le cas pour certains Français, qui, dans leurs commentaires, à qui répugne la présence d’un officiel d’un État souverain dans leur pays, souvent taxé de raciste.
Si vous souhaitez recevoir gratuitement nos informations, Cliquez juste sur ce lien: https://t.me/ivoiretv5.

Hamed Bakayoko évacué en France, réaction de certains Français : « S’il s’occupait de la santé des Ivoiriens…”

Jeudi 18 février 2021, Hamed Bakayoko s’envole pour Paris pour y effectuer une série d’analyses médicales, puis, observer un repos avant de rejoindre Abidjan, eu égard au “gros coup de fatigue » qu’il accuse ces derniers mois. Cet autre voyage intervient après une récente visite privée du Premier ministre ivoirien en France. Cette nouvelle, mise au compte des rumeurs, qui circulait au départ comme une trainée de poudre, a finalement fini par se confirmer, au grand dam du peuple ivoirien, qui a encore au travers de la gorge, le décès d’Amadou Gon Coulibaly, alors Premier ministre de Côte d’Ivoire.

A lire aussi: HAMED BAKAYOKO TRES MALADE, ÉVACUÉ D’URGENCE À PARIS.

Loin de susciter la polémique autour de l’état de santé du chef du gouvernement ivoirien, par ailleurs ministre de la Défense, il convient toutefois de faire remarquer qu’à l’accession du Président Alassane Ouattara à la Magistrature suprême, son gouvernement a mis un point d’honneur à faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020. « À cet effet, un Programme présidentiel d’urgence (PPU) a été initié dès les premiers mois de sa gouvernance. Ce programme a permis de réhabiliter de nombreuses infrastructures économiques, dont des universités, des écoles, des hôpitaux et autres routes et autoroutes.

À propos des hôpitaux, le Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Angré, ainsi que de nombreux autres centres de santé ont été construits et leur plateau technique a été amélioré. C’est du moins les informations qui étaient régulièrement relayées par la presse ivoirienne, ainsi que les services proches des différents ministères. Aussi, de nombreux observateurs comprennent mal que nos dirigeants se précipitent dans les hôpitaux étrangers, ne serait-ce que pour de simples contrôles de santé.

C’est d’ailleurs cette réaction qui est largement revenue dans les différents commentaires des internautes français dans un article de Le Figaro, intitulé : « Côte d’Ivoire : le Premier ministre en France pour raison de santé”. « Et bien voilà. On est des racistes, des colonisateurs, mais ils viennent se faire soigner en France et à nos frais, je suppose. S’ils ne nous avaient pas, ils crèveraient dans la brousse », commente un internaute. « Donc quand la France accepte de soigner un Africain, ce n’est plus un sale pays colonialiste de raciste… quelle hypocrisie », renchérit un autre. Avant qu’un troisième ne s’interroge sur celui qui assumera les dépenses : «

Qui paye ? Les affreux Français anciens colonialistes ?

D’autres commentaires désobligeants se sont par ailleurs succédé à la suite de l’article du confrère. « Ben voyons… S’il s’occupait de la santé des Ivoiriens, il y aurait peut-être moins de migrations. » « Vol spécial pour un rendez-vous médical !!! N’y a-t-il pas de bons médecins en Côte d’Ivoire ? Des hôpitaux fiables ? Que font alors ces politiques pour le peuple à part se la couler douce ? » poursuit son compatriote. Et un autre de ressasser un douloureux passé lors de la crise ivoirienne : « Aucun amour propre, ces Ivoiriens. Alors qu’il y a quelques années, ils mettaient dehors les Français qui y résidaient. »

Et un autre anonyme d’ironiser : « C’est un Franco-Ivoirien sûrement ? De toute façon, toute l’Afrique est Franco-Africain. » En cette période de crise sanitaire, où la pandémie de la Covid-19 fait des ravages à l’échelle planétaire, et surtout en France, un autre commentaire vient alourdir davantage cette atmosphère sépulcrale : « Et un lit en moins pour un Français qui a cotisé. » Ces commentaires appellent en notre sens à un sursaut d’orgueil de la part des dirigeants africains afin d’oeuvrer à la mise en place d’une médecine de pointe dans leurs différents États pour une prise en charge efficience de leurs compatriotes.

À noter qu’Hamed Bakayoko a été confirmé par le Président ivoirien Alassane Ouattara, à la tête de la Primature de Côte d’Ivoire, fin juillet 2020. En ce, en remplacement d’Amadou Gon Coulibaly. Le défunt Premier ministre, candidat désigné du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) était en effet évacué à l’hôpital Pitié Salpêtrière de Paris, le 2 mai 2020. Rentré deux mois après ce séjour médical, le député de Korhogo, ancien ministre de l’Agriculture de Laurent Gbagbo et cadre de l’ex-Rassemblement des républicains (RDR), est décédé en plein Conseil des ministres à la Présidence ivoirienne.

Les prières des Ivoiriens accompagnent donc Hamed Bakayoko pour qu’il se rétablisse au plus tôt et regagne la mère patrie. Maître artificier du dialogue politique entre les acteurs politiques ivoiriens, le Maire de la commune d’Abobo, par ailleurs Député de Séguéla, s’active pour la réconciliation nationale. Aux dernières nouvelles, le Président de la République de Côte d’Ivoire entend nommer un vice-premier ministre pour gérer les affaires courantes.

 

ANNONCE !!!!!!! Si vous êtes a la recherche d’emploi, veillez visitez le site: MONJOB.NET et trouver le JOB de vos rêves!!

Publicités