URGENT: Le mandat d’arrêt contre Soro et ses hommes a été déchiré par l’Europe » (Proche)

URGENT: Le mandat d’arrêt contre Soro et ses hommes a été déchiré par l’Europe » (Proche)

El Hadj Mamadou Traoré, cadre de Générations et peuples solidaires (GPS) a déclaré ce vendredi 27 novembre 2020, que le mandat d’arrêt contre Guillaume Soro a été « déchiré par l’Europe ».

« Leur Nième mandat d’arrêt international lancé contre Guillaume Soro et ses hommes vient d’être déchiré par l’Europe », a déclaré Mamadou Traoré, sur sa page Facebook suivie par 37 00 fans.

Celui-ci veut ainsi confirmer une information qui a circulé plus tôt, sur le fait que l’Union européenne aurait donné une fin de non recevoir aux cinq mandats d’arrêts délivrés par la justice ivoirienne.

Une information livrée par des activistes, non confirmée par les services officiels de l’Union européenne, mais non démentie par ceux-ci.

Mamadou Traoré estime que malgré les moyens déployés par le pouvoir du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP au pouvoir) du président Alassane Ouattara, en vue de « mettre la main sur lui », Soro reste introuvable.

« Tant que Bogota va être libre, ils ne connaitront pas le sommeil », a-t-il ironisé. Bogota étant le surnom de Guillaume Soro à la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci).

« Il est le seul opposant qui leur donne des insomnies et dont ils ont une peur bleue. Pourtant, il est inoffensif. Il ne ferait de mal à aucune mouche. Il veut seulement faire asseoir des gens pour leur donner des conseils », a indiqué Mamadou Traoré.
Où se trouve Soro ?

Guillaume Soro et quatre de ses compagnons font l’objet de mandats d’arrêts internationaux. L’information a été livrée par le ministre et garde des sceaux Sansan Kambilé.

Un premier mandat d’arrêt contre lui, après son retour manqué à Abidjan, en décembre 2019, avait été jugé irrégulier par la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) basé à Arusha en Tanzanie.

Depuis l’annonce faite par le président français Emmanuel Macron, indiquant que Soro n’était plus bienvenue en France, l’on ignore où se trouve l’ancien chef de la rébellion ivoirienne.

source : Ivoir’Soir.net

Publicités

JN