WhatsApp:de nombreux utilisateurs quittent la plate-forme

Alors que WhatsApp va forcer ses utilisateurs à partager leurs données avec Facebook, son concurrent Signal croule sous les demandes d’inscriptions. Les internautes boudent l’application de messagerie appartenant à Facebook.

WhatsApp est sous le feu des critiques depuis jeudi après avoir demandé à ses quelque deux milliards d’utilisateurs d’accepter de nouvelles conditions d’utilisation, lui permettant de partager plus de données avec sa maison-mère Facebook.

Depuis que plusieurs utilisateurs de WhatsApp ont manifesté sur les réseaux sociaux leurs intentions de recourir davantage à son concurrent Signal, à l’image de l’emblématique patron de Tesla Elon Musk, l’application gratuite caracole en tête des téléchargements en Inde, en Allemagne, en France, ou encore à Hong Kong, a-t-elle annoncé samedi sur Twitter.

Pour mieux conquérir ses nouveaux utilisateurs, Signal a même publié un tutoriel pour les aider à importer facilement leurs conversations de groupe depuis une autre application de messagerie.

Si bien que l’afflux de nouvelles connexions a provoqué certains problèmes techniques entre jeudi et vendredi. « Les codes de vérification sont actuellement retardés (…) parce que beaucoup de nouvelles personnes tentent de rejoindre Signal actuellement », avait expliqué l’entreprise.

Un message posté sur Twitter le 7 janvier 2021 par les équipes de Signal affirme qu’un fort engorgement a eu lieu en cette fin de semaine. Beaucoup de demandes d’inscriptions ont été réalisées en quelques heures, entrainant un délai significatif dans la distribution des codes de vérification pour la validation des comptes. Depuis, la tension est redescendue et les demandes de code de vérification sont désormais traitées normalement.

Le choix de Signal comme alternative à WhatsApp n’est cependant pas un hasard. Elle ne peut pas compter sur la même notoriété que les grands noms de la messagerie instantanée, mais elle a bénéficié d’un coup de pouce médiatique d’Elon Musk, tout récemment devenu l’homme le plus riche du monde, et d’Edward Snowden, l’ancien agent de la CIA devenu lanceur d’alerte.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.