Crise au Sénégal: les manifestations violemment dispersées, un étudiant tué | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéDivers

Crise au Sénégal: les manifestations violemment dispersées, un étudiant tué

Publicités

Un étudiant a été tué vendredi lors des manifestations contre le report de la présidentielle à Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, a indiqué à l’AFP un responsable étudiant de l’université Gaston Berger, où le jeune homme étudiait.

Publicités

« Il a succombé à ses blessures lors des manifestations à Saint-Louis aujourd’hui », a déclaré Cheikh Ahmadou Bamba Diouf. L’information a été confirmée à l’AFP par un employé de l’hôpital régional de la ville.

Les forces de sécurité sénégalaises ont violemment dispersé vendredi la contestation contre le report de la présidentielle et le pouvoir du président Macky Sall, qui a fait un premier mort, et a accentué la crise politique en cours.

Des manifestations ont eu lieu à Dakar et dans plusieurs villes du pays, notamment à Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, où un étudiant en deuxième année de licence de géographie, Alpha Yoro Tounkara, a été tué.

« Il était non seulement un brillant étudiant, mais aussi un camarade aimé et respecté. Sa présence chaleureuse et son enthousiasme contagieux manqueront à tous ceux qui ont eu la chance de le connaître », écrit Cheikh Ahmadou Bamba Diouf, président du club de géographie de l’université Gaston Berger, où le jeune homme étudiait.

Sa mort a été confirmée à l’AFP par un employé de l’hôpital régional. Aucun bilan n’a pour l’heure été communiqué par les autorités.

À Dakar, la police a fait un usage abondant de gaz lacrymogènes pour disperser les centaines de personnes qui cherchaient à se rassembler aux abords de la place de la Nation au cours d’une journée test sur le rapport de force entre le pouvoir, la société civile et l’opposition.

Cette mobilisation sur tout le territoire sénégalais est la première contestation d’ampleur depuis le report du scrutin présidentiel initialement prévu le 25 février, qui a ouvert une grave crise politique au Sénégal et plongé le pays dans une période d’incertitude.

LIRE AUSSI : Affaire arbitrage du match Côte D’Ivoire – Sénégal : la décision de la FIFA enfin tombée

Dans la capitale, l’autoroute et des axes importants ont été bloqués. Tous les accès à la place de la Nation ont été fermés par les autorités.

Des manifestants ont riposté en lançant des pierres et en érigeant des barricades avec des objets fortuites, des planches et des pierres et en incendiant des pneus.

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!