Funérailles de Bédié : controverse sur les dons du président Ouattara, ce qui s’est passé | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Funérailles de Bédié : controverse sur les dons du président Ouattara, ce qui s’est passé

Publicités

Le mercredi 5 juin 2024, Linfodrome a rapporté que le 1er juin 2024, Henri Konan Bédié, ancien président de la Côte d’ Ivoire, a été inhumé dans son village natal à Prépressou.

Publicités

Cependant, une polémique a rapidement éclaté concernant l’ implication financière du président Alassane Ouattara et de son gouvernement dans les funérailles de cette figure emblématique du PDCI- RDA. D’ après des journalistes présents sur place, le parti au pouvoir, le RHDP, et le gouvernement avaient désigné le ministre Jacques Assahoré pour présenter les contributions funéraires en leur nom. Ce dernier a annoncé un total de 34 millions FCFA en dons.

Cependant, les choses ont pris une tournure inattendue lorsque l’ émissaire du PDCI- RDA a révélé les contributions de Tidjane Thiam, ancien directeur général de Credit Suisse et actuel président du PDCI- RDA, qui s’ élevaient à 50 millions FCFA. Cette générosité a été accueillie par des applaudissements enthousiastes de la part des militants du PDCI. En réponse à cette annonce, l’ ancien président du Sénat, Jeannot Ahoussou- Kouadio, a pris la parole pour rappeler que les travaux de réfection des routes de Daoukro, réalisés sous la présidence de Ouattara, constituaient également un don significatif à la famille Bédié.

Il a ensuite affirmé que les contributions totales du président Ouattara et de ses alliés politiques s’ élevaient à 71 millions FCFA. En ajoutant d’ autres dons, tels que 27 millions FCFA de la part d’ Adama Bictogo, 20 millions FCFA de Kandia Camara, et des contributions d’ autres membres influents du gouvernement, le total atteignait 100 millions FCFA ou plus.

Cette surenchère a provoqué de nombreux commentaires et critiques, ce qui a conduit Éric N’ Koumo Mobio, président de la commission des finances des funérailles de Bédié, à apporter des clarifications. Il a déclaré que Jeannot Ahoussou- Kouadio avait peut-être été induit en erreur, précisant qu’ aucun franc CFA n’ était arrivé dans les comptes du PDCI- RDA au titre d’ une assistance de l’ État. Il a expliqué que la participation financière du PDCI- RDA aux funérailles de Bédié provenait pour moitié des cotisations des militants et pour l’ autre moitié des ressources propres du parti. N’ Koumo Mobio a également souligné qu’ aucune instruction officielle n’ avait été donnée par le président Ouattara pour verser des fonds au PDCI- RDA pour les funérailles. Il a invité ceux qui prétendaient le contraire à fournir des preuves de ces versements.

Publicité

De plus, il a mis en garde contre la confusion entre le paiement des arriérés de subventions dues aux partis politiques ivoiriens et une prétendue assistance financière de l’ État pour les obsèques de Bédié. En remerciant chaleureusement les militants pour leur soutien financier et leur engagement, N’ Koumo Mobio a clôturé ses remarques.

Publicité

Annonce
Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!