Première réunion de GPS : Ce que Soro a dit aux cadres | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Première réunion de GPS : Ce que Soro a dit aux cadres

Publicités
Au cours de la première réunion de la nouvelle Commission d’orientation et de coordination, le président de Générations et peuples solidaires a expliqué comment les choix des membres de cet organe du mouvement ont été opérés.
Guillaume Soro a également profité de l’occasion pour passer un message important aux membres de la COC.
C’est loin des oreilles indiscrètes que s’est tenue ce dimanche 21 mai la première réunion de la nouvelle Commission d’orientation et de coordination (COC) de Générations et peuples solidaires (GPS). En soi, cette disposition représentait pour le mouvement un défi important, au regard de l’histoire un peu agitée de GPS ces derniers temps, surtout sur le plan de la loyauté aussi bien à l’égard de son leader, que de ses idéaux. S’il a pris le soin d’expliquer aux membres de la COC, le processus qui a conduit à leur nomination, l’ancien président de l’Assemblée nationale, dans son discours d’ouverture, a avant tout mis un point d’honneur à appeler les cadres de GPS, membres de cet organe, au sens de la responsabilité.
« Chers membres de la Commission ainsi présentée, c’est vous dire la place, combien importante, que vous occupez désormais dans notre mouvement. C’est à vous qu’il appartient désormais de vous prononcer sur les grandes décisions de Générations et Peuples Solidaires (…) Un autre fait sur lequel je voudrais insister en cette 1ère réunion est la discipline qui doit s’imposer en notre sein. La Commission compte aujourd’hui près de 800 membres. Et pour parvenir à faire du bon travail, nous devons être d’une grande discipline, mais aussi d’une conduite irréprochable ici et partout ailleurs, car l’image de notre mouvement en dépend. Enfin, je voudrais insister sur la confidentialité de nos travaux dont le contenu ne doit nullement être divulgué en dehors des communiqués officiels et autres qui seront adoptés et rendus public », a instruit l’ancien Premier ministre, non sans insister sur une prescription particulière : « je sais pouvoir compter sur chacun de vous pour le respect scrupuleux de ces consignes. D’ailleurs, il vous sera proposé très rapidement une charte d’éthique et de valeurs des membres de la Commission d’Orientation et de Coordination qui s’imposera à tous ».

MISE EN PLACE D’UNE CHARTE D’ETHIQUE ET DE VALEURS

Comme attendu, le leader de GPS a appelé les cadres du mouvement ainsi promus dans la COC, à retrousser au plus vite les manches. « Je voudrais donc vous inviter à faire preuve de responsabilité et de dévouement dans l’accomplissement de cette mission car notre mouvement est à un moment important de sa jeune histoire. Il doit faire face à une adversité, à nulle autre pareille, vécue par une formation politique dans notre pays. Et dans cette difficulté, il doit poursuivre son implantation dans le cœur de nos compatriotes et aussi préparer minutieusement sa conquête démocratique du pouvoir d’Etat.
Notre tâche est donc immense et nous devons faire montre de courage et d’abnégation pour en être à la hauteur », a indiqué Guillaume Soro, précisant que suite à sa réélection en septembre dernier, il a « situé, en priorité, la mise en place de cet organe central qu’est la COC ; cela en tenant compte du nouveau contexte lié à la fusion de toutes les entités qui étaient auparavant affiliées à GPS. A cet égard, et sous ma direction, le processus de constitution de la nouvelle Commission a été conduit selon quatre modalités ».

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!