Steve Biko : l’activiste pro-Gbagbo, arrêté en Mauritanie pour cette raison | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéNews

Steve Biko : l’activiste pro-Gbagbo, arrêté en Mauritanie pour cette raison

Publicités

Steve Biko, l’activiste ivoirien connu pour ses propos séditieux et injurieux sur les réseaux sociaux, a été arrêté en Mauritanie, le vendredi 17 novembre 2023.

Publicités

Un coup de filet monté par les services de renseignements ivoiriens, avec la collaboration de la justice et des autorités mauritaniennes.

Selon des sources sécuritaires, Steve Biko a été interpellé dans la capitale mauritanienne, Nouakchott, alors qu’il se rendait à l’aéroport pour prendre un vol pour un pays européen. Il a été remis aux autorités ivoiriennes et a été transféré à Abidjan, où il a été placé en garde à vue.

Steve Biko, un proche de l’ancien président Laurent Gbagbo, s’était exilé en Mauritanie en 2011, après la chute de ce dernier. Depuis sa base en Mauritanie, il a multiplié les attaques contre les autorités ivoiriennes et plusieurs personnalités publiques, notamment la Première dame, Simone Gbagbo.

LIRE AUSSI : Depuis le Niger, Guillaume Soro envoie encore un message surprenant à Ouattara

Publicité

Ses propos, souvent à la limite de l’incitation à la haine, ont suscité l’indignation de nombreuses personnes, y compris au sein de l’opposition ivoirienne.

Publicité

La mise en garde à vue de Steve Biko est un message fort envoyé par les autorités ivoiriennes aux autres individus qui utilisent les réseaux sociaux pour diffuser des propos haineux et incitant à la violence.

Annonce

Steve Biko risque d’être poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation

Steve Biko risque d’être poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation, notamment la diffamation, l’injure et l’incitation à la haine.

La diffamation est le fait de porter atteinte à l’honneur ou à la réputation d’une personne par des propos ou des écrits inexacts. L’injure est le fait de faire des injures à une personne, par des paroles ou des gestes. L’incitation à la haine est le fait d’appeler à la haine ou à la violence contre une personne ou un groupe de personnes en raison de leur race, de leur religion, de leur ethnie ou de leur orientation sexuelle.

LIRE AUSSI : Niger : le pays envisage d’utiliser son uranium pour…

Si Steve Biko est reconnu coupable de ces chefs d’accusation, il risque de lourdes peines de prison.

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!