Laurent Gbagbo : “Je m’engage pour un mandat unique de cinq ans” | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Laurent Gbagbo : “Je m’engage pour un mandat unique de cinq ans”

Publicités

Ce vendredi 10 mai 2024, au Palais des Congrès du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, Laurent Gbagbo, vêtu d’une chemise en lin blanc, est descendu de son véhicule pour être accueilli par une foule exaltée de militants et de sympathisants. Sa nomination officielle en tant que candidat du Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) pour l’élection présidentielle de 2025 a déclenché une vague d’enthousiasme parmi les partisans présents.

Publicités

Sous les acclamations et les chants scandant son nom, Gbagbo a fait son entrée dans la salle, accompagné de ses proches collaborateurs et de membres éminents du PPA-CI. L’émotion était palpable alors que les délégués autorisés à participer à la convention se levaient pour exprimer leur soutien indéfectible à leur candidat.

Dans son discours d’investiture, le président du PPA-CI a tracé les contours d’une vision pour l’avenir de la Côte d’Ivoire. Parmi les dix piliers de sa plateforme de campagne, Gbagbo a mis en avant la réconciliation nationale, l’indépendance judiciaire et le désendettement du pays. Il a également souligné son engagement à créer un organe électoral indépendant et à promouvoir le leadership des femmes et des jeunes.

« Je m’engage en un mandat unique de cinq ans à réconcilier et créer la cohésion nationale, à rendre la justice de Côte d’Ivoire indépendante, à désendetter la Côte d’Ivoire, à créer un organe électoral indépendant, à favoriser le leadership des femmes et des jeunes, à transférer effectivement la capitale à Yamoussoukro, à fixer un juste prix des produits agricoles et à promouvoir l’industrialisation », a déclaré le président du PPA-CI devant une foule en liesse.

La nomination de Laurent Gbagbo comme candidat du PPA-CI marque un tournant majeur dans le paysage politique ivoirien. Son retour sur la scène politique après son acquittement par la Cour pénale internationale en 2019 a été salué par ses partisans comme une chance de renouveau pour la nation.

Publicité

La cérémonie d’investiture s’est conclue par la remise symbolique d’une clé du pays à Gbagbo par Tougbo Yanick, membre du Bureau exécutif national de la Ligue des jeunes soulignant ainsi la confiance et l’engagement de la jeunesse ivoirienne envers leur candidat. Notons que le nom de Laurent Gbagbo a été radié de la liste électorale.

Publicité

Annonce
Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!