Tensions Côte d’Ivoire-Burkina : Nouveau gros désaccord entre les 2 états, ce qui se passe | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Tensions Côte d’Ivoire-Burkina : Nouveau gros désaccord entre les 2 états, ce qui se passe

Publicités

Alors que les rapports entre les deux pays sont de plus tendues, un autre sujet de discorde cristallise à nouveau les relations entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Il s’agit de la reprise du train du voyageur reliant Abidjan à Ouagadougou. Les autorités Ivoiriennes ont en effet interdit la circulation dudit train sur le territoire Ivoirien au grand dam des commerçants des deux pays.

Publicités

.L’information a été livrée ce vendredi 24 novembre 2023 par nos confrères de Linfodrme. Suspendu depuis 2020 en raison de la Covid 19, le train voyageur reliant Abidjan et Ouagadougou devrait reprendre du service depuis le vendredi 17 novembre 2023. Toutefois, s’il est capable de circuler au Burkina, le territoire Ivoirien lui a carrément été interdit par les autorités Ivoiriennes. Ainsi le train voyageur a repris son service sur le parcours Bobo Dioulasso-Ouagadougou, desservant les gares de Bobo Dioulasso, Siby, Koudougou, et Ouagadougou, mais pas Abidjan.

Toujours selon le confrère, les autorités ivoiriennes ont informé le concessionnaire (Sitarail) qu’elles ne pouvaient pas permettre la reprise du train voyageur en raison de l’état délabré des infrastructures ferroviaires. Mais si le train voyageur est bloqué, le train de marchandises continue de relier Ouagadougou à Abidjan, suscitant des critiques et des manifestations au Burkina Faso. Des dizaines de manifestants, principalement des commerçants, se sont rassemblés le mardi 21 novembre, près de la voie ferrée, en signe de protestation. Ils bloquent les rails avec des troncs d’arbres, exprimant leur insatisfaction face à la reprise partielle du train informe TV5.

LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire : un haut fonctionnaire du ministère de la construction arrêté pour corruption

Pour les manifestants, le train voyageur comme le train de marchandises devraient atteindre Abidjan, et ils revendiquent la libre circulation des trains voyageurs comme c’est le cas pour les marchandises. Pour info, la ligne ferroviaire Abidjan-Ouagadougou, longue de 1 145 km, est l’une des plus longues d’Afrique de l’Ouest. Elle est essentielle pour le transport de passagers et de marchandises entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, avec 200 000 passagers et environ 900 000 tonnes de fret chaque année. Face à son importance cruciale, les autorités Ivoiriennes seront-elles à l’écoute en adoucissant leurs mesures contraignantes? Il faut rappeler que cette situation intervient dans un contexte diplomatique tendu en le gouvernements Ivoiriens et Burkinabé.

Publicité

LIRE AUSSI : Nucléaire : la France prend une décision majeure pour renforcer son…

Publicité

Après le rappel d’étudiants militaires Burkinabé de la Côte d’Ivoire et des négociations en cours sur la frontière entre les deux pays, une autre affaire anime les tensions. Celle de deux gendarmes ivoiriens détenus au Burkina Faso depuis plusieurs mois après avoir pénétré indélicatement en territoire burkinabè. La situation a conduit au
blocage de deux trains de produits alimentaires et pharmaceutiques en provenance et à destination de Ouagadougou. Comme l’informe Linfodrome, les perturbations pourraient perdurer, car la réouverture du côté ivoirien est soumise à un audit de sécurité de l’ensemble de la ligne, y compris la gare, une procédure qui pourrait
prendre plusieurs mois. En attendant, les populations sont toujours dans le désarroi total.

Annonce
Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!