Publicité
Annonces
Publicité
Actualité

Accusée de massacre de 300 civils, l’armée malienne réagit

Publicités

Face aux allégations de massacres présumés de 300 civils imputés à l’armée malienne et des présumés mercenaires russes dans la localité de Mourra.

Publicités

Dans une enquête publiée par Human Rights Watch mardi 5 avril, l’ONG affirme que les forces armées maliennes et des mercenaires de Wagner sont les auteurs du massacre de Moura. Cependant, le général Oumar Diarra a démenti tout acte répréhensible.

« Les FAMA sont intervenues à Moura, non pour aller tuer des civils dont il nous incombe de protéger, nous sommes intervenues à Moura dans le cadre de notre mission régalienne de défense de l’intégrité du territoire national, de protection des personnes et de leurs biens. Dès l’arrivée des forces, elles ont été attaquées par les terroristes qui étaient en meeting et des combats très violents s’en sont suivis au cours desquels nous déplorons également des morts et des blessés dans nos rangs « , a dit le général Oumar Diarra, chef d’état-major de l’armée malienne .

LIRE AUSSI: Après les propos de Kpazaï à PPLK, Yvidero sort de son silence

« Le professionnalisme des FAMA a été remarquable. Nous poursuivrons la conduite de nos opérations dans le strict respect du droit international humanitaire et des droits de l’homme. Je tiens à rassurer la population malienne : les FAMA n’opèrent pas contre la population civile, nous en sommes conscients. que le succès de nos opérations dépend du soutien de cette population », a ajouté le chef de l’armée.

Publicité

 

Publicité

 

Annonce
Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

N'Gloa Kwame

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!