Le comité de veille demande au Président Macron: la constitution française prévoit-elle plus de deux mandats par devoir en France?

Le comité de veille demande au Président Macron , si la constitution française prévoit plus de deux mandats par devoir en France. ?
C’est quel article qui prévoit ça?

La Côte-d’Ivoire ne doit pas être une république bananière où les institutions sont dictées par la volonté matoise des dirigeants internes et externes.
La Côte-d’Ivoire doit-elle aussi être un état de droit comme la France?
C’est Affirmatif et impératif pour éviter l’intersectionnalité en vigueur ou de fait par ces prédateurs qui sont sans foi ni loi toujours en conflit avec la loi pour assouvir leurs gros et gris intérêts.

Le soutien par devoir du Président Macron à la forfaiture de Monsieur Dramane Ouattara anticonstitutionnel, va considérablement remettre en cause, la Côte-d’Ivoire considérée à tort ou à raison comme un Pré- Carré de la France en Afrique de l’Ouest.

En effet, dans un courrier laconique du Président français, pour soutenir Monsieur Dramane Ouattara, qui a fini son deuxième et dernier mandat prévu par la loi fondamentale de la Côte-d’Ivoire, le 31 octobre 2020, sous un fallacieux argument du Président Macron qui disait : il s’est présenté par devoir, comme si lui-même après le nombre de mandats prescrits par la constitution de son pays, il peut se présenter pour un mandat de plus par devoir en France ?

Monsieur Macron c’est un manque de respect et de considération pour le peuple souverain Ivoirien. Car avant l’avènement de Monsieur Dramane Ouattara en 1989 , la Côte-d’Ivoire connaissait déjà le miracle Ivoirien. Nous n’avons pas attendu M. Dramane Ouattara pour prendre notre envol envié de tous.

Bien au contraire, son avènement a suscité beaucoup de tension voire divisions des Ivoiriens. Ceci a été très néfaste pour ce pays qui était beaucoup en avance sur les autres.
C’est bien l’avènement de ce monsieur qui est sorti de nulle part, qui a freiné l’émergence et entraîne le chaos et l’aliénation de ce pays prometteur.

Alors que pendant ses deux mandats, l’opposition a été républicaine, comme il veut à tous prix se maintenir au pouvoir, il a créé une milice redoutable pour terroriser le peuple souverain Ivoirien détenteur réel du pouvoir d’état.

C’est un adepte de la pensée unique et de coups tordus
Un homme qu’on ne doit jamais contredire.

Un véritable dictateur digne de ce nom qui se croit empereur de la Côte-d’Ivoire et qui pense qu’après lui c’est le déluge, sans s’imaginer que ce pays existait avant lui et existera après lui sans aucun doute.

C’est le lieu ici et maintenant de dire au Président Macron que la constitution ivoirienne ne confère que deux mandats, il n’est mentionné nulle part qu’après 2 mandats, le Président sortant, peut violer la constitution par devoir.

Ce que Monsieur Macron ne sait pas, c’est que cette candidature inconstitutionnelle, divise la Côte-d’Ivoire et la plombe voire la plonge dans une violence qui la déstabilise.
C’est aussi l’occasion de dire au Président Macron que la démocratie est universelle dans tous les pays du monde et elle se nourrit du respect strict des lois.

On ne demande pas d’interpréter la loi, mais de la dire pour renforcer les institutions.
Le respect de la constitution en vigueur en France est aussi valable en Côte-d’Ivoire.

Le comité de veille demande au Président français de se ressaisir pendant qu’il est encore temps , comme il vient de reculer sur l’article 24 où on parle même de sa réécriture qui est en train de diviser la France, ou alors , il maintient son soutien à son ami Dramane Ouattara ,et la Côte-d’Ivoire avisera.

Monsieur Macron doit savoir que le peuple souverain Ivoirien n’acceptera ni aujourd’hui, ni à jamais, la violation de sa constitution, donc elle se donnera tout les moyens en sa disposition et en sa possession pour faire barrage à la forfaiture et à l’imposture.

M. Macron cette position anti-démocratique que vous êtes en train de prendre, va avoir de grandes et graves conséquences sur les relations cordiales qui lient nos deux pays depuis des décennies.

Ainsi, vous avez choisi la forfaiture à la vraie amitié, un risque qui va certainement faire perdre à la France ,un vrai ami, la Côte-d’Ivoire qui est la locomotive de l’AOF et par conséquent , toute cette région, géostratégique pour la France sur le golfe de Guinée.

Nous osons espérer que vous avez bien réfléchi à ça, avant de vous engager les pieds joints dans le vide.
Monsieur Macron , il n’est jamais trop tard pour bien faire, car la Côte-d’Ivoire vous dit net non au viol de sa loi fondamentale.

Vous êtes inexorablement en train de perdre la Côte-d’Ivoire et l’Afrique toute entière.
Dans cette mondialisation ou globalisation,sans pitié, aucun pays aussi puissant soit-il , ne peut plus être indispensable.
Il y a aujourd’hui, la possibilité de choisir les pays amis.

Voilà pourquoi, pour des raisons de relations multiloculaires , bi ou multilatérales qui lient nos deux pays qui durent depuis longtemps, c’est bien dommage que votre choix se porte sur la forfaiture, donc le déni de la démocratie, mettant ainsi en cause les relations privilégiées qui existent entre nos pays.
C’est votre libre choix et la Côte-d’Ivoire fera le sien en toute liberté en toute responsabilité.

Pour ce qui est de l’ordre du respect de la constitution, en aucun cas le peuple souverain Ivoirien ne transigera pas pour faire plaisir à quiconque.

Président Macron, le CNT, n’est pas une vue d’esprit, c’est une réalité car c’est ce qui de l’ordre constitutionnel, parce que votre ami Dramane Ouattara a perdu malheureusement toute légitimité et la légalité depuis le 31 décembre, même. Si vous avez choisi de l’accompagner dans la forfaiture en sacrifiant sur l’autel la démocratie au grand dam du vaillant peuple souverain Ivoirien.

Votre position dans la forfaiture ne changera pas celle du peuple souverain Ivoirien à recouvrir cette liberté confisquée par votre ami , en dérive autoritaire et dictatoriale voire tyrannique.
Vous ne pouvez pas Monsieur le Président Macron, au nom de votre amitié fermer les yeux sur les assassinats, la décapitation et les arrestations arbitraires par le régime de Dramane Ouattara en cours en Côte-d’Ivoire.

Même si votre ambassadeur ne vous rend pas fidèlement compte de la réalité sur le terrain, il n’en demeure pas moins qu’avec l’autoroute de l’information de nos jours avec les réseaux sociaux, vous ne voyez pas ce qui se passe en Côte-d’Ivoire sous la gouvernance cynique et inique de rattrapage ethnique de votre cher ami Dramane Ouattara.
Donc n’en déplaise, le CNT qui est aujourd’hui la seule structure légale va triompher de la forfaiture.

La Côte-d’Ivoire garde confiance de traverser cette situation tumultueuse pour une résilience vertueuse et mirifique pour son développement qui ne sera plus placé sous tutelle.

Monsieur Macron en privilégiant votre amitié inconditionnelle avec Le violeur de la constitution, de notre pays, vous venez involontairement de donner la liberté et la souveraineté tant attendue par notre peuple souverain Ivoirien, depuis de nombreuses années après son indépendance.

Peuple souverain Ivoirien, on ne le dira jamais assez, tu ne peux compter que sur toi et sur personne d’autre, si tu veux avoir, mais surtout si tu aspires à ta liberté sans conditions.
On ne donne pas la liberté, on la prend quand on atteint sa maturité.

C’est ta détermination qui sauvera ta nation car les pays n’ont pas d’amis , ils n’ont que des intérêts égoïstes même dans le sang, et c’est ce que le Président français sans détour vient de nous démontrer par son soutien par devoir de son intérêt à cautionner la forfaiture, même s’il est convaincu que c’est pas le bon choix, mais de gros intérêts en jeu obligent et place le droit de l’homme au second plan.

Donc ce choix n’est pas fait par conviction, mais par raison des intérêts.
Peuple souverain Ivoirien lève toi et prends tes responsabilités comme ça se fait partout ailleurs.

Ne comptons plus sur aucune puissance.

La seule chose qui nous reste et dans nos intérêts de les opposer pour mieux tirer profit.
En conclusion, aucun motif ne justifie la violation d’une loi fondamentale d’un pays par devoir.

Sois sous l’abri du très haut très chère Côte-d’Ivoire la belle.

Le comité de veille.

NK

Source: Ivoirebusiness

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.