URGENT: Déclaration de Générations et Peuples solidaires relative à la mascarade électorale du 31 octobre 2020

URGENT: Déclaration de Générations et Peuples solidaires relative à la mascarade électorale du 31 octobre 2020

Notre pays la Côte d’Ivoire vient de vivre la pire consultation électorale jamais organisée sur son sol.

Les Ivoiriens, dans leur immense majorité, n’ont pas adhéré au projet électoral inconstitutionnel de M. Ouattara. Les populations mobilisées partout sur le territoire national, ont vaillamment empêché le déroulement du scrutin ou se sont abstenues d’y prendre part.

Le taux de participation de cette farce électorale, selon les experts nationaux, n’a guère excédé 6%. En revanche, l’opinion publique nationale et internationale, a été témoin de la brutalité exercée par les miliciens armés de M. Alassane Ouattara à l’encontre des manifestants. Cette violence abondamment documentée et relayée par tous les médias, a occasionné de nombreux morts et des blessés graves dans les rangs de l’opposition, dont pour certains, le pronostic vital reste engagé.

La Côte d’Ivoire, par le fait exclusif de M. Alassane Ouattara, se trouve plongée dans un état de quasi-guerre intérieure, qui laisse apparaître les prémices d’un affrontement intercommunautaire et la déchirure durable du tissu social. Si rien n’est fait pour stopper cette dérive, notre pays risque de revivre les tourments d’un passé pas si lointain. M. Alassane Ouattara, président sortant, apparaît indéniablement comme le facteur d’instabilité et l’élément déstabilisateur de la Côte d’Ivoire.

Aussi, Générations et Peuples solidaires :- s’incline respectueusement devant la mémoire de tous ces patriotes assassinés pour avoir défendu la souveraineté nationale. – exprime sa compassion aux blessés, victimes de la barbarie des milices de M. Ouattara. – félicite chacune et chacun de nos compatriotes pour leur engagement et leur détermination sans lesquels le mot d’ordre de désobéissance civile n’aurait pu connaître un tel succès.

Tirant toutes les conséquences du fait que M. Alassane Ouattara : – a trahi son serment de défendre la Constitution ;- a causé la mort de plusieurs Ivoiriens par ses milices ;- a été désavoué de façon cinglante par 94% de la population électorale, Générations et Peuples solidaires, dès à présent :- ne reconnait plus M. Alassane Ouattara comme président de la République de Côte d’Ivoire ;- appelle le peuple de Côte d’Ivoire à œuvrer à son départ du palais présidentiel ;- appelle l’ensemble de l’opposition à une concertation en vue de mettre en place des institutions de transition consensuelles pour organiser dans les meilleurs délais une élection démocratique transparente et inclusive ;-

appelle au retour de tous les exilés et à la libération immédiate de tous les prisonniers politiques ;- appelle toutes les forces vives de la nation, y compris les forces régulières à se mettre à la disposition du gouvernement de transition qui sera mis en place ;- en appelle à la communauté internationale pour accompagner le peuple ivoirien dans sa quête de stabilité, de paix et de démocratie- tient particulièrement

M. Moussa Faki complice des tueries qui ont eu lieu en Côte d’Ivoire et demande au président de l’Union africaine de prendre à son encontre toutes les mesures appropriées ;- dénonce la trahison de certains observateurs de la CEDEAO et tient pour complice le président de la commission de la CEDEAO, l’ivoirien Jean-Claude Brou ;- demande au Peuple de Côte d’Ivoire de demeurer mobilisé et déterminé car aucun régime ne peut résister face à la mobilisation et à la ténacité d’un peuple en lutte.

Fait à Paris, le 31 octobre 2020Pour Générations et Peuples solidairesMe Affoussiata Bamba-Lamine

Publicités

JN