Une jeune fille décède en voulant réduire la taille de ses seins

Une jeune fille décède en voulant réduire la taille de ses seins

C’est un peu comme l’anecdote d’une jeune fille qui a vu ses fesses pourrir en voulant devenir comme Eudoxie Yao. Ici, ce ne sont pas les fesses qui sont en jeu, mais les seins. Au Cameroun, une jeune fille a rendu l’âme dans une clinique à Yaoundé, la capitale camerounaise, lors d’une opéra visant à réduire ses lolos.

Si vous souhaitez recevoir gratuitement nos informations, Cliquez juste sur ce lien: https://t.me/ivoiretv5

La victime s’appelle Estelle Mae Tabi. Elle n’est plus de ce monde pour nourrir les grandes ambitions qui devaient permettre de réduire la taille de sa poitrine énorme. Elle souhaitait se défaire du titre « miss lolo » du Cameroun, mais elle a fait les frais d’une dangereuse opération. L’intervention chirurgicale menée par un médecin d’une clinique de Yaoundé a coûté la vie à cette camerounaise vivant en Suisse.

Selon Le Messager, la jeune fille a été victime de l’incompétence d’un chirurgien du nom de Atangana Zambo.

Avant de commencer à travailler dans cette clinique, ce médecin était employé à l’Hôpital général de Yaoundé. Il y a été limogé pour son niveau faible. Le docteur inexpérimenté a donc mis en danger la vie de la jeune fille en opérant cette chirurgie délicate. Cette dernière revenue pour passer de bons moments avec sa famille, n’aura plus ce privilège.

«Très controversé dans le milieu professionnel de la santé publique au Cameroun, il dissimule son forfait. Il se précipite à la morgue de l’hôpital central de Yaoundé pour déposer la dépouille de la jeune fille. Préoccupés par le silence de la défunte, ses amis entament des recherches, se rappellent leurs derniers échanges et tombent sur la piste du chirurgien », indique le journal Le Messager dans ses colonnes.

« Ce n’est qu’après quatre jours qu’ils découvrent le forfait. Elle qui avait programmé son retour en Suisse dans les prochains jours, ne reverra plus sa famille. Selon ses amis, la famille ignore encore le décès dans ces circonstances troubles de leur fille », poursuit le journal. Cette information devrait mettre la puce à l’oreille de ces jeunes filles qui ne se sentent pas à l’aise dans leur corps. Le décès tragique de Estelle Mae Tabi est la preuve du risque qu’elles courent en faisant confiance aux opérations chirurgicales.

ANNONCE !!!!!!! Si vous êtes a la recherche d’emploi, veillez visitez le site: MONJOB.NET et trouver le JOB de vos rêves!!

Publicités

JN