URGENT : LE MOT D’ORDRE DE DESOBEISSANCE CIVILE EST MAINTENU

PLATEFORMES ARC EN CIEL… AGIR ET GPS..

LE MOT D’ORDRE DE DESOBEISSANCE CIVILE EST MAINTENU

DECLARATION DES PLATEFORMES -ARC EN CIEL-AGIR-GPSRELATIVE AU DIALOGUE POLITIQUELe mercredi 11 novembre 2020, les Présidents Aimé Henri KONAN BEDIE et Alassane Dramane OUATTARA se sont rencontrés pour renouer le dialogue.

Les Plateformes Arc En Ciel, AGIR et GPS marquent leur entière adhésion à un dialogue politique inclusif devant aboutir à un processus démocratique également inclusif, gage d’une paix durable en Côte d’Ivoire.

Les Plateformes Arc En Ciel, AGIR et GPS s’associent pleinement, aux initiatives du Président Aimé Henri KONAN BEDIE et de toutes les forces de l’opposition, à toutes les actions de restauration d’un climat de paix fondé sur des bases légales et constitutionnelles.

Les Plateformes Arc En Ciel, AGIR et GPS réaffirment leur soutien total à son Excellence Monsieur Aimé Henri Konan BEDIE, Président du Conseil National de Transition, pour toutes les actions entreprises pour le compte de l’opposition et le peuple de Côte d’Ivoire.

Les Plateformes Arc En Ciel, AGIR et GPS posent comme conditions à un dialogue inclusif, franc et sincères les préalables ci-après :

1. Les Plateformes Arc En Ciel, AGIR et GPS présentent leurs condoléances aux familles des victimes de la barbarie du RHDP ; formulent les vœux de prompt rétablissement aux blessés ;

2. Les Plateformes Arc En Ciel, AGIR et GPS proposent au Conseil National de Transition l’organisation d’un deuil national en la mémoire des victimes de la barbarie du RHDP ;

3. la levée totale du blocus autour des résidences du Président Aimé Henri KONAN BEDIE, du Président Pascal Affi N’GUESSAN, du Président Abdallah Albert Toikeusse MABRI, des ministres Assoa ADOU et Hubert OULAYE ;

4. la libération du Président Pascal Affi N’GUESSAN, des ministres Maurice Kakou GUIKAHUE et Alain LOBOGNON, de tous les prisonniers politiques y compris les militants de l’opposition et de la société civile injustement et illégalement incarcérés dont les Sénateurs Seri Bi N’GUESSAN et Bassy KOFFI, Mesdames Pulchérie Edith GBALET, Anne Marie BONIFON, Valérie Solange YAPO, Messieurs N’DRI Pierre Narcisse, Assi N’GUESSAN et Félicien SEKONGO;

5. la cessation de toutes les poursuites judiciaires à l’encontre des responsables de l’opposition et de la société civile ;

6. le retour en Côte d’Ivoire du Président Laurent GBAGBO, du Premier Ministre Guillaume SORO, du Ministre Charles BLE GOUDE, du Maire Akossi BENDJO et de tous les exilés politiques ;

7. la désignation consensuelle d’un facilitateur du dialogue national inclusif ;

8. l’élaboration d’un agenda des discutions validé au préalable par toutes les parties prenantes ;

9. la participation des principaux leaders de l’opposition et de la société civile au dialogue national inclusif ;

10. le rétablissement et le renforcement de la sécurité des leaders de l’opposition et de la société civile.Relativement aux sujets à inscrire à l’ordre du jour du dialogue inclusif, les principales préoccupations des Plateformes Arc En Ciel, AGIR et GPS:

1. l’inéligibilité de Monsieur Alassane Dramane OUATTARA à un troisième mandat ;

2. le retour à un fonctionnement normal des partis politiques de l’opposition et le libre accès à leurs locaux ;

3. le désarment et la démobilisation de toutes les milices entretenues par le RHDP;

4. la réforme du cadre institutionnel des élections, notamment la réforme de la Commission Electorale Indépendante et du Conseil Constitutionnel ;

5. l’audit international de la liste électorale et la reprise de toutes les étapes du processus électoral ;

6. l’indemnisation des familles de toutes les personnes décédées, le dédommagement des personnes ayant perdu leurs biens et la prise en charge des personnes blessées lors des manifestations contre le troisième mandat ;

7. le retour à l’ordre constitutionnel avec l’annulation du simulacre d’élection du 31 octobre 2020 ;

8. l’organisation d’un nouveau scrutin présidentiel inclusif, crédible et transparent.

9. l’ouverture d’une enquête internationale sur les nombreuses tueries et les graves violations des droits de l’homme orchestrées avant, pendant et après le simulacre d’élection du 31 octobre 2020.

A la lumière de tout ce que précède, Les Plateformes Arc En Ciel, AGIR et GPS appellent tous leurs militants et sympathisants à rester debout et mobiliser pour l’application effective du mot d’ordre de désobéissance civile en vigueur.

Fait à Abidjan, le 14 novembre 2020Pour le GPSGNEZERE Ignace

Pour AGIR Le Président Dr AHIPEAUD Martial Joseph

Pour Arc En CielLe Secrétaire PermanentBLE GUIRAO JEAN DEBADEA

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.